Our news

Le Conseil fédéral et les cantons définissent la nouvelle cyberstratégie de la Suisse

Berne, 13.04.2023 – La nouvelle cyberstratégie nationale (CSN) a été adoptée par le Conseil fédéral lors de sa séance du 5 avril 2023 et par les cantons lors de l’assemblée plénière de la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police qui s’est tenue ce jour. Elle détaille les objectifs de protection contre les cybermenaces et les mesures que la Confédération et les cantons souhaitent prendre dans ce domaine en collaboration avec les milieux économiques et les hautes écoles. Un comité de pilotage sera cette fois encore mis en place pour la planification et la coordination de la mise en œuvre ainsi que pour le développement de la stratégie. Afin qu’il puisse mener à bien ses tâches, son rôle sera élargi et son indépendance renforcée.

La cybersécurité ne cesse de gagner en importance dans notre quotidien et nous concerne tous. Dans ce contexte, la collaboration entre la Confédération, les cantons, les milieux économiques et les hautes écoles est essentielle pour permettre à la Suisse de renforcer sa résilience et de lutter efficacement contre les cybermenaces. La nouvelle CSN adoptée par le Conseil fédéral et les cantons fixe le cadre de cette collaboration, et définit des mesures et des objectifs communs. Cela fait une dizaine d’années que la première stratégie de protection contre les cyberrisques a été adoptée. De nombreuses mesures ont depuis été mises en œuvre avec succès. La Confédération s’est ainsi employée à développer les organisations compétentes et à créer des structures solides et durables.

La cyberstratégie bénéficie d’une large assise

La nouvelle stratégie remplacera celle actuellement en place. Elle s’inscrit dans le prolongement des travaux menés dans le cadre des deux premières stratégies. Lorsque cela était nécessaire, certains points ont été complétés et précisés. La CSN définit au total 17 mesures qui contribuent à atteindre les cinq objectifs stratégiques, à savoir «Responsabilisation», «Fiabilité des infrastructures et des services numériques», «Détection, prévention et défense efficaces contre les cybermenaces», «Lutte et poursuites pénales efficaces contre la cybercriminalité» et «Rôle de premier plan dans la coopération internationale».

La CSN a été élaborée avec la participation de plus d’une centaine d’experts issus de la Confédération, des cantons, des milieux économiques, des hautes écoles et de la société. La stratégie ne sera désormais plus limitée dans le temps: elle sera actualisée si la situation politique ou le contexte changent. En outre, le Centre national pour la cybersécurité (NCSC) continuera à évaluer tous les cinq ans si les mesures et les objectifs qu’elle contient sont adéquats ou s’il est nécessaire de procéder à des adaptations.

Le comité de pilotage supervise la mise en œuvre

Comme pour les stratégies précédentes de protection de la Suisse contre les cyberrisques, un comité de pilotage supervise la mise en œuvre de la nouvelle stratégie et élabore un plan de mise en œuvre des mesures en collaboration avec les principaux acteurs. L’évaluation de l’efficacité de la stratégie actuelle a montré que le pilotage stratégique par le comité devait être renforcé. C’est pourquoi le rôle de celui-ci sera élargi. Il bénéficiera en outre de davantage d’indépendance. Le comité de pilotage se compose d’experts des différents domaines de la cybersécurité et défend les intérêts des cantons, des milieux économiques, de la société, des hautes écoles et de la Confédération. Afin qu’il puisse assumer ses tâches en toute indépendance, sa direction sera assurée par une personne extérieure à la Confédération. D’ici à l’automne 2023, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports proposera au Conseil fédéral des candidats pour le comité de pilotage et sa direction. Pour garantir une collaboration étroite avec les unités administratives, le secrétariat de la CSN sera pris en charge par le NCSC. Le financement des travaux de mise en œuvre est assuré par les acteurs concernés.


Source : https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-94237.html

Discover also

hannah-busing-Zyx1bK9mqmA-unsplash
DYN soutient MOD-ELLE dans sa lutte contre les stéréotypes de genre
Chez DYN, nous sommes fiers de soutenir des initiatives qui visent à créer un avenir plus égalitaire...
Read more
sigmund-eTgMFFzroGc-unsplash
Télétravail et logement : évolution et perspectives
Berne, 12.04.2023 – La possibilité de travailler davantage hors du bureau usuel détermine entre...
Read more
dyn-audit
Révision
Opting-out / opting-in / opting-up : de quoi s’agit-il Qu’est-ce qu’un opting-out...
Read more
LAUSANNE

+41 21 566 82 00

GENÈVE

+41 22 566 66 20